PUBLICATION D'UNE THÈSE SUR LES SÉJOURS DE RUPTURE

5 Juillet 2012 , Rédigé par OSER Publié dans #LES SEJOURS DE RUPTURE - UNE ALTERNATIVE EDUCATIVE

Carine SAINT MARTIN, docteur en psychopathologie, publie une thèse sur l'évaluation des séjours de rupture: EVALUATION DES SEJOURS DE RUPTURE POUR DES ADOLESCENTS EN GRANDES DIFFICULTES: APPROCHES METHODOLOGIQUE ET THEORIQUE

Résumé

 

Les adolescents difficiles préoccupent de plus en plus nos politiques et interrogent particulièrement les différents professionnels œuvrant auprès d’eux (travailleurs sociaux, psychologues, etc.). Ces jeunes sont essentiellement repérés par notre société au travers de leurs actes oppositionnels et délinquants, voire violents, mais moins pour leurs souffrances pourtant multiples. Les spécialistes du soin et du travail social cherchent par ailleurs à pouvoir prendre en charge cette jeunesse et leurs familles de façon la plus adaptée possible en fonction des problématique relevées.

La Protection de l’Enfance repère les enfants et adolescents en danger dans leur environnement et/ou dans leur famille et propose des placements et des accompagnements médico-sociaux et éducatifs par le biais de l’Aide Sociale à l’Enfance ou de la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Plus particulièrement concernant les séjours de rupture en France et à l’étranger, leur histoire montre un intérêt pour des prises en charge innovantes auprès de population d’enfants, d’adolescents et de leurs familles en grandes difficultés. Qu’ils soient anglo-saxons, qu’ils s’inscrivent dans un contexte d’antipsychiatrie ou judiciaire en France, les organisateurs de ces séjours ont en commun de proposer un éloignement temporaire d’un environnement pathogène pour le jeune, de valoriser des capacités individuelles en allant « voir ailleurs » et de s’inscrire dans le parcours éducatif du jeune accueilli.

Cependant, dans un contexte économique et social où l’évaluation des pratiques professionnelles devient systématique, aucune évaluation scientifique n’a été menée en France sur ce type de placements expérimentaux. Des évaluations éducatives ont été réalisées en Belgique sur une commande politique et en Suisse sur le plan universitaire. Toutefois, des difficultés méthodologiques existent quant à ce type d’évaluation ; d’une part, par l’absence d’outils standardisés, et d’autre part, par la complexité et la singularité des dispositifs eux-mêmes ainsi que celles des problématiques adolescentes.

Notre étude s’intéresse à l’évaluation de la trajectoire des adolescents accueillis au sein de l’association Second Souffle proposant des séjours de rupture à des jeunes en grandes difficultés sociales, scolaires, familiales et personnelles. Ainsi, nous avons étudié l’évolution éducative et psychopathologique de 47 adolescents et adolescentes ayant participé à des séjours courts et longs en France et à l’étranger. Nous avons adapté notre méthodologie d’évaluation éducative à la structure Second Souffle et celle psychopathologique à la population accueillie ainsi qu’aux recherches précédentes autour de la pathologie adolescente. Notre protocole d’étude propose ainsi une évaluation longitudinale en plusieurs temps de mesure : l’amont et l’aval des séjours courts et longs, le déroulement des séjours longs et l’évolution deux mois après ces séjours.

Les principaux résultats indiquent une amélioration globale à l’issue des séjours de la trajectoire des adolescents, tant sur le plan éducatif que psychopathologique. Concernant l’évaluation longitudinale, ces évolutions positives cherchent à se poursuivre, notamment lorsque les recommandations de suivis sont mises en place au retour des jeunes. Par ailleurs, les problématiques personnelles et familiales des adolescents accueillies se montrent liées à leurs évolutions éducatives et symptomatologiques durant les séjours. De même, les principales références théoriques sont corroborées par nos résultats. Toutefois, le faible échantillon de notre étude n’a pas toujours permis une significativité des résultats ; ceux-ci sont pour autant nombreux et indiquent l’efficience des ces séjours auprès de ces jeunes.

 

En conclusion: Notre étude montre des relations intéressantes entre l’organisation, le fonctionnement et les objectifs éducatifs des séjours et l’évolution des adolescents qui y sont accueillis. Considérés dans un temps donné, un espace spécifique et avec cet échantillon, ces séjours de rupture de l’association Second Souffle  tendent à considérer un certain impact dans la trajectoire éducative et psychopathologique des adolescents.

 

Mot clés : Adolescence, psychopathologie, difficultés sociales/familiales/éducatives, séjours de rupture, Protection de l’Enfance, évaluation, méthodologie.

Partager cet article