L'association OSER est un réseau qui regroupe, sur le plan national, les structures habilitées Aide
Sociale à l'Enfance, organisatrices de séjours dits « de rupture », en France et à l'étranger. OSER fête
cette année ses 10 ans d’existence, ayant accompagné à travers ses diverses structures plus de 3500
jeunes vers la remobilisation. Merci aux départements qui ont rendu cela possible et à tous ceux qui
demain nous permettront d’aider encore plus de jeunes en grave mal-être.

Les besoins du secteur


Malgré les moyens conséquents engagés par les dispositifs départementaux de Protection de
l’Enfance, un pourcentage incompressible de mineurs ne trouvent pas de solutions répondant à leurs
besoins. L'étude de Jean Yves Barreyre sur les « incasables » indique qu’il s’agirait d’environ 2 % de
l’ensemble des jeunes suivis par l’Aide sociale à l’enfance. Environ 6000 mineurs sur l’ensemble du
territoire national seraient ainsi concernés. C’est donc sans surprise que la question épineuse de la
gestion des mineurs « incasables », « invisibles », « à problématiques multiples » et autres « situations
complexes », est désormais abordée dans une grande majorité des schémas départementaux de
Protection de l’Enfance.

Pédagogie


Les séjours de rupture s’inscrivent dans une pédagogie originale, inspirée à la fois des préceptes de
Deligny, mais également de l’éducation expérientielle et des thérapies par la nature et l’aventure,
très développées aux Etats-Unis. De nombreuses recherches et évaluations ont démontré les
bénéfices de ces pédagogies (pour plus de détails, visionner la vidéo ci-dessus à partir de 6.50
minutes)

Gestion des risques​

S'ils ne sont pas à minimiser, les risques relatifs aux séjours de rupture sont connus et peuvent donc
être anticipés, encadrés et contrôlés par les autorités compétentes (pour découvrir les solutions
mises en place, visionner la vidéo ci-dessus à partir de 8.10 minutes). Ils doivent également être
comparés aux mises en danger des jeunes dans leur environnement habituel, qui conditionnent bien
souvent les orientations vers les séjours dits de rupture : auto et hétéro agressivité, violences,
agressions sexuelles, délinquance, prostitution, radicalisation, etc. Quelles prises de risque souhaite-
t-on privilégier?

Coût moyen


A public similaire, le coût des séjours de rupture demeure très compétitif, pour un impact éducatif
quasi garanti !

CONTACT

Siège social : 5, rue Las Cases, Paris 7ème

 

Siège administratif : Chez Média Jeunesse, 10, rue Perrod, Lyon 4ème

Pour toute information merci de nous contacter via ce formulaire ou à l'adresse reseau.oser@gmail.com.

Pour une demande d'admission en vue d'un séjour de rupture à l'ensemble des adhérents de OSER, merci de renseigner ce formulaire.